Vous êtes actuellement : Carte scolaire  


fontsizeup fontsizedown envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Carte scolaire : scandaleux !

samedi 15 septembre 2018

Le CTSD de rentrée s’est tenu ce mercredi 5 septembre et le bilan est plus qu’inquiétant.

Une méthode autoritaire
La méthode, d’abord, n’a pas changé depuis les dernières instances. La DASEN ne rend plus ses décisions devant les représentants syndicaux mais par mail après la clôture, évitant ainsi tout débat et toute justification. Cette année, s’est ajoutée l’absence de documents préparatoires, ce qui nous a empêché de discuter avec certaines écoles ciblées.

Fermetures de rentrée, classes surchargées
La liste des mesures, elle, a évolué puisque la DASEN a décidé de revenir aux fermetures de rentrée, abandonnées depuis trois ans. Le prétexte avancé des victoires de certaines communes au tribunal administratif qui contraignent la hiérarchie à rouvrir des écoles ou des classes cache fort mal l’insuffisance des postes provoquant ces fermetures.
Dans le département, ce sont donc quatre écoles, quatre équipes et leurs élèves, quatre collègues qui voient leur rentrée sacrifiée pour compenser le manque de moyens.
LIRE ICI l’ensemble des mesures
Car une chose reste constante : le nombre de postes ne permet absolument pas d’avoir dans toutes les écoles des effectifs raisonnables. On compte encore plusieurs dizaines d’écoles à plus de 25 élèves par classe, et même plus de 28, notamment en milieu rural et hors éducation prioritaire...

Deux maternelles en victimes symboliques
Au milieu de cette situation encore dégradée, deux écoles font figure de symboles des politiques scolaires actuelles.
Les maternelles de Turgauville (Gonfreville l’Orcher) et du Hatinguais (Bolbec) se sont vu refuser l’annulation des fermetures prononcées au printemps, passant de 4 à 3 classes.
Et pourtant, y compris après comptage par les IEN, elles comptent plus de 32 élèves par classe ! La DASEN a donc laissé, en toute connaissance de cause, des classes de TPS/PS à 33 élèves ou des classes de GS à 36 élèves !
Il faut ajouter que ces deux écoles sont en REP (le Hatinguais) ou devrait y être (l’élémentaire Turgauville, même bâtiment que la maternelle, est classé REP).
Ces deux écoles font ainsi figure d’exemples scandaleux des choix actuels de l’Éducation Nationale.
- Le dédoublement des CP et CE1 se fait au détriment de toutes les autres classes, faute de postes. Même en éducation prioritaire, la scolarité des élèves n’est pas améliorée : dans ces deux écoles, les élèves de GS passeront d’une classe à 33 ou 36… à un CP à 12 ou 15, pour revenir ensuite dans des classes à plus de 20 ou 25.
- Les petites structures continuent de subir nombre de mesures injustes, sacrifiant enseignant-es et élèves, pour faire pression sur les communes récalcitrantes. L’objectif annoncé de regrouper au maximum les écoles, y compris en fusionnant maternelles et élémentaires, se confirme.
- Et évidemment, le mépris pour la maternelle, constant depuis plusieurs années, est ici éclatant, malgré la vitrine des assises nationales de la maternelle ou l’obligation de scolarisation à 3 ans.

Deux écoles à défendre !
Ces deux situations, injustifiables (et d’ailleurs injustifiées), ne peuvent rester sans réponse. Laisser en conscience des classes de maternelle (qui plus est en REP) à 33, 35 ou 36 élèves est révélateur des choix politiques actuels.
Nous ne devons pas laisser ces décisions sans réaction.

Un rassemblement de soutien est prévu :

Mardi 11 septembre -17h30 – Maison de l’Education du Havre


PDF - 130.9 ko
Appel rassemblement Le Havre

(Vous pouvez venir avec un carton de soutien à accrocher sur les grilles)

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

4 Rue Louis POTERAT 76100 ROUEN

Tel 02.35.63.85.08

Fax 02.35.63.85.16

Courriel : snu76@snuipp.fr